Nouveau risque de pollution pour le lac Baïkal

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Lac Baïkal, Russie: Vue d’une usine de cellulose sur les berges du lac. AFP PHOTO STRINGER

Le gouvernement russe a autorisé une fabrique de papier et de pâtes à déverser ses déchets polluants dans le lac Baïkal, rapporte aujourd’hui le site China.org. Le lac Baïkal, qui est la plus grande réserve d’eau douce liquide au monde, a été inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’Humanité en 1996. Pourtant, les autorités n’interdissent pas le déversement dans ses eaux des rejets produits par les usines. Francesco Bandarin, sous-directeur général pour la culture au sein de l’UNESCO a annoncé que l’organisation, inquiète de cette nouvelle autorisation, va traiter le sujet lors de sa prochaine réunion à la fin du mois. Pour lui, ce déversement « est une négation des obligations de la Convention du patrimoine mondial », dont la Russie est signataire.

Media Query: