Les fleuves britanniques davantage polluées par les ménages que par l’agriculture

Publié le : Last updated:

pollution ; rivières ; fleuves ; phosphore

Les eaux usées des ménages seraient davantage responsable de la présence de phosphore dans les rivières que l’agriculture. JANVIER 2009. LONDRES © AFP PHOTO/Shaun Curry

Une récente étude révèle que les eaux usées des ménages britanniques sont responsables à 73 % de la contamination des fleuves du pays en phosphore. Longtemps pointée du doigt, notamment par le Département pour l’environnement, l’alimentation et les affaires rurales (Defra) en 2002, l’agriculture ne serait pour sa part à l’origine que de 20 % de cette pollution, rapporte The Ecologist. Toutefois, pour le Professeur Colin Neal du Centre pour l’écologie et l’hydrologie qui a conduit ces travaux, « cette étude ne signifie pas que l’agriculture doive être ignorée et que les zones d’élevage intensif ne doivent plus être ciblées ».

Media Query: