Victoire juridique pour une communauté indigène opposée à un producteur d’huile de palme

Publié le : Last updated:

borneo indigene droti propriete

Des tribus Penan bloquent l’exploitation de la forêt dans l’état du Sarawak en Malaisie en 2009. Ils protestent contre l’exploitation de leurs terres ancestrales. © AFP PHOTO / Saeed KHAN

Un tribunal malaisien vient de reconnaître aux habitants du village de Long Teran Kanan à Bornéo le droit de propriété sur leurs terres. Cette décision fait suite à un conflit qui les oppose depuis une douzaine d’années au producteur d’huile de palme IOI Pelita et au gouvernement du Sarawak. En effet, la cour a invalidé la cession des terres opérée par le gouvernement de l’état du Sarawak à la compagnie, rapporte l’Environnemnt News Service du 1er avril. Le tribunal a argué que cette cession était contraire à la constitution et il reconnu la possession coutumière de ces terres par la communauté de Long Teran Kanan. Un des villageois Lah Anyie s’interroge sur la situation qui a conduit à ce procès : « Pourquoi la compagnie et le gouvernement nous accusent d’être des squatters alors que notre village est reconnu officiellement par l’état ? » Le Borneo Resources Institute Malaysia appelle le gouvernement du Sarawak à se conformer à la décision de justice et à ne pas faire appel.

Media Query: