Au Nigeria, l’eau tue

Publié le : Last updated:

Eau ; pétrole ; pollution

Une nappe de pétrole à la surface de l’eau dans le Delta du Niger. Mars 2003, NIGERIA © AFP PHOTO PIUS UTOMI EKPEI

Au Nigeria, plus de 60 % des décès et près de 90 % des maladies recensés parmi les populations du delta sont dus à un manque d’eau potable. Dans une région où l’on compte pourtant plusieurs sources naturelles, les activités pétrolières ont pollué toutes les ressources disponibles, rendant ainsi l’eau impropre à la consommation. Pour tenter d’enrayer ce phénomène et pour permettre à la population d’avoir accès à l’eau potable, la Commission pour le développement du delta du Niger (NDDC) a lancé environ cent vingt projets en huit ans, mais sans succès. Pour un ingénieur travaillant pour le gouvernement nigérian, interrogé par le quotidien NEXT, les problèmes sont d’ordre structurels et institutionnels et « tant que des changements en la matière n’interviendront pas, le système d’alimentation en eau potable dans le delta du Niger ne pourra pas être amélioré ».

Media Query: