Sans porc, les ordures s’accumulent

Publié le : Last updated:

cochon egypte crise sanitaire dechets

Les cochons abattus sont enterrés. Egypte Mai 2009 © AFP PHOTO/STR

L’abattage préventif des 300 000 porcs en Egypte en mai 2009 pour lutter contre la grippe H1N1 a eu pour conséquence l’accumulation des ordures dans les rues. Puisque au Caire, une grande partie des ordures se compose de déchets organiques qui étaient collectés par les « zabalins « (des collecteurs d’ordures informels) qui en tiraient leur subsistance en les vendant aux éleveurs porcins, rapporte l’IRIN du 27 janvier. « Les collecteurs d’ordures sont pauvres. Ils réussissaient à faire un peu d’argent en vendant les déchets organiques aux éleveurs porcins. Maintenant, le marché s’intéresse seulement aux articles en plastique, en papier et en verre », déclare Israël Ayad, un collecteur d’ordures-éleveur porcin dont les 50.000 bêtes « dévoraient chaque jour des milliers de tonnes de déchets organiques ». Les autorités craignent une crise sanitaire, comme une épidémie, se développe à cause de l’accumulation de tous ces déchets dans les rues.

Media Query: