Trop d’élans nuisent à la forêt suédoise

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

germany allemagne berlin elk elan max moritz tierpark friedrichsfelde zoo jumeaux

ALLEMAGNE, Berlin: Les élans jumeaux Max et Moritz, âgés de un mois, mangent quelques feuilles le 20 juin 2008 au zoo Tierpark Friedrichesfelde à Berlin. Les animaux sont nés le 19 mai 2008 au zoo. Copyright AFP Photo / Bettina BARTZEN

La population d’élans sauvages du sud de la Suède a doublé en quatre ans et commence à endommager l’écosystème forestier, selon le journal suédois The Local du 12 août 2009. Les grands cervidés mangent les jeunes pins qui avaient été plantés après la tempête Gudrun de 2005, ce qui dérange les propriétaires privés forestiers. « Beaucoup de propriétaires fonciers sont désespérés de ne pas voir pousser leurs pinèdes », déclare Christer Kalén, du conseil national des forêts. La chute des arbres durant la tempête a facilité la circulation des élans à la recherche de nourriture dans la forêt. En outre, les chasseurs, trop occupés à déblayer les passages forestiers selon The Local, n’ont pas pu réguler la démographie des animaux. Le conseil des forêts redoute que ce recul de la chasse n’aggrave les dommages causés par les élans à la forêt.

Media Query: