Arrestation de thonniers illégaux en Algérie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

tune thon greenpeace atlantique mediterranee

FRANCE, Paris: Un activiste de Greenpeace dresse une banderole derrière des têtes de thons, jetées devant le ministère de l’Agriculture, le 17 novembre 2008 à Paris, durant une manifestation pour l’interdiction de la pêche au thon ainsi que pour la protection de l’espèce. La survie du thon rouge de l’Atlantique et de Méditerranée, qui a été exploité jusqu’à friser l’extinction, dépend de négociations internationales qui débutent le 17 novembre 2008 à Marrakec, au Maroc. Copyright AFP Photo / MARTIN BUREAU

Trois chalutiers turcs et un vaisseau algérien ont été arraisonnés pour avoir pêché illégalement plus de 200 tonnes de thons, rapporte le Sydney Morning Herald le 22 juin 2009. Les quatre vaisseaux ont été arrêtés par les autorités algériennes dimanche 21 juin, alors que les chalutiers turcs étaient en train de transférer les thons vivants vers le navire algérien. Cette année, les quotas de thons rouges autorisés par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique sont de 22 000 tonnes, contre 28 500 l’année dernière. L’Algérie dispose d’un quota de prises annuelles de 800 tonnes pour 2009. D’après les autorités algériennes, les thons remorqués par l’un des chalutiers devraient être relâchés.

Media Query: