Poursuite des assassinats en Amazonie 20 ans après le meurtre de Chico Mendes

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Chico Mendes © AFP / ANTONIO SCORZA

Plus de 1 100 militants ont été tués depuis 1988 au Brésil et 260 autres sont menacées de mort, selon un rapport de la commission catholique sur les terres (CPT), publié à l’occasion des 20 ans de la mort de Chico Mendes. Le Guardian et le San Francisco Chronicle du 22 décembre rappellent que Chico Mendes était un défenseur de l’Amazonie, qui a été assassiné le 22 décembre 1988. Après sa mort, il est devenu un des symboles des luttes en faveur de l’environnement et des droits humains. La médiatisation de son meurtre n’a pas suffi à faire cesser la violence et la déforestation dans cette région éloignée. Patrick Wilcken d’Amnesty International confirme : « La police hésite à enquêter, hésite à protéger ceux qui sont menacés. C’est toujours la même histoire. » Les fermiers et les bûcherons, ainsi que leurs hommes de main, bénéficient d’une impunité. La justice est lente ; moins de 10 % de ces affaires d’homicide, en Amazonie, finissent par un procès.

Media Query: