Un four en terre, seul abri d’un survivant des incendies au Chili

four terre cuite chili

Pedro Aroca et son chien Dante près du four où ils se sont réfugiés pour échapper aux flammes lors de l'incendie qui a détruit leur maison à Santa Juana, dans la région de Biobio, au Chili, le 9 février 2023

Santa Juana (Chili) (AFP) – Alors qu’il tentait de sauver sa maison des flammes, Pedro Aroca a dû se réfugier dans un four en terre pour survivre, une semaine après le début d’une vague d’incendies qui ravage le centre-sud du Chili.

« Je me suis battu en versant de l’eau, mais j’ai dû me réfugier dans le four car c’était le seul abri à ma disposition », a témoigné auprès de l’AFP cet habitant de Santa Juana, dans la région de Biobio, à 550 kilomètres de Santiago.

La maison de l’agriculteur de 68 ans a été consumée par les flammes vendredi dernier. Et depuis, l’homme fait partie des quelque 5.560 personnes sans logement à cause des incendies.

« Si vous restez là (debout), la chaleur et la fumée ne vous laisseront pas en vie. Mais si vous vous mettez par terre, vous pouvez survivre », a raconté l’agriculteur en montrant son four en terre, où il s’est réfugié avec son chien.

Les histoires dramatiques comme celle-ci, rapportées sur les réseaux sociaux et dans les médias locaux, sont nombreuses, autour de ces incendies qui ont fait au moins 24 morts et 2.196 blessés dans les régions de Maule, Nuble, Biobio et l’Araucania depuis une semaine.

Tous dans la piscine

Marisela Saez a elle dû se jeter dans une piscine avec ses enfants pour échapper aux flammes. Une vidéo devenue virale montre le moment où, face à l’approche des flammes dans une zone rurale de la municipalité de Santa Juana, le propriétaire d’un terrain voisin exhorte la femme et sa famille à sauter dans une piscine.

« Le voisin nous a dit que nous devions nous immerger jusqu’au cou. Je me suis agenouillée et j’ai serré ma fille dans les bras, ma mère a serré mon petit garçon dans ses bras. Mon père et les voisins sont entrés dans l’eau et là, j’ai senti le feu, j’ai senti la chaleur et j’ai pensé que nous allions tous mourir ici », a raconté Mme Saez à une chaîne de télévision locale.

Vendredi, un couvre-feu de minuit à cinq heures du matin est entré en vigueur dans les zones les plus touchées par les feux de forêt, soit dans au moins 28 villes des trois régions où l’état de catastrophe a été déclaré: Biobio, Nuble et l’Araucania.

Favorisés par des vents modérés à forts, des températures supérieures à 40°C et une sécheresse chronique, les incendies de forêt se sont multipliés au Chili depuis le 1er février.

© AFP

À lire aussi Incendies au Chili: couvre-feu décrété dans les zones les plus touchées

Ecrire un commentaire

Nappes phréatiques : la situation s'améliore, point noir persistant en Languedoc-Roussillon

Lire l'article