Equateur : le congrès autorise l’exploitation de pétrole dans le parc de Yasuni

View of the jungle in the Ecuadorean Yasuni National Park, Orellana province, Ecuador, on November 9, 2012. The Yasuni National Park contains Ecuadorís largest oil reserves, but its exploitation would imply impacts to pristine ecosystems, particularly watersheds. In 2007, the government of Rafael Correa offered a proposal to ban the exploitation of the Ishpingo-Tambococha-Tiputini (ITT) oil fields in Yasuni, if the world community compensates it, to leave the oil permanently in the ground. AFP PHOTO/Pablo COZZAGLIO
Parc National de Yasuni, Equateur. © AFP PHOTO/Pablo COZZAGLIO

Sur demande du président Rafael Correa, le congrès d’Equateur a finalement autorisé l’exploitation de pétrole dans la réserve du parc Yasuni. L’exploitation d’ « intérêt national » a donc été voté par la majorité gouvernementale, 108 voix « pour », 25 « contre ».
« C’est un jour historique » a déclaré Marcela Aguinaga, vice-présidente du parlement. Le pays espère en effet tirer près de 14 milliards d’euros de revenus en exploitant 3 zones au sud du parc, note Le Monde. Ces zones représentent à elles seules 20% des réserves pétrolières du pays. Cette décision va donc à l’encontre d’une requête déposée en août par la principale organisation indigène du pays demandant un référendum sur l’exploitation de ces ressources. Rappelons que le parc de Yasuni est composé d’un million d’hectares de forêt tropicale humide qui renferment une biodiversité extrêmement riche.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

Au fond de la Méditerranée, "BathyBot" va traquer les mystères de "l'océan obscur"

Lire l'article