Le Grand Paris face et ses millions de tonnes de déchets

Entre 15 et 20 millions de mètres cubes de déchets inertes devraient être extraits des entrailles de l’Ile-de-France entre 2015 et 2030 lors du chantier du Grand Paris Express.

Les déchets inertes sont des déchets qui ne subissent pas de modification chimiques, physiques ou biologiques avec le temps. Lors du chantier du Grand Paris, ils viendront s’ajouter à ceux déjà produit par le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) soit l’équivalent de 30 à 40 millions de tonnes selon Le Monde. Seulement l’Ile-de-France ne possède actuellement pas les structures nécessaire pour se débarrasser de ce type de déchets. Certains craignent qu’ils finissent donc sous forme de merlons (des levées de terres et de gravats) comme ce fut le cas dans la plaine de Versailles lors du chantier de l’A86.

Selon Florence Castel, directrice de l’ingénierie environnementale à la Société du Grand Paris (SGP), l’objectif du maitre d’ouvrage est « d’anticiper cette question afin de minimiser les nuisances pour les riverains et d’être en mesure de travailler en amont avec les élus sur les chemins d’évacuation ».

Ecrire un commentaire

Climat : pour l'Antarctique et le niveau des mers, chaque degré compte, selon une étude

Lire l'article