Des mesures pour protéger les oiseaux lors de la fête de l’Uttarayan

Les autorités indiennes ont mis en place des mesures pour protéger les oiseaux lors des célébrations de l’Uttarayan, une fête durant laquelle de nombreux Indiens s’adonnent à la pratique du manja, un combat traditionnel de cerfs-volants. Cette fête a lieu le 14 janvier dans l’état de Gujarat et les habitants s’affrontent à l’aide de leurs cerf-volants dont les fils sont pourvu de petits morceaux de verre. Désormais, le fil en plastique pour cerf-volant provenant de Chine est interdit car jugé trop dangereux, rapporte le Times of India. Chaque année, durant le mois de janvier, les ONG de protection de l’environnement reçoivent plus de 2500 appels pour aider des oiseaux blessés par les fils des cerfs-volants. « Malgré tous les efforts des volontaires, très peu d’oiseaux blessés survivent aux coupures infligées par les manjas. Ceux-ci peuvent aussi, parfois, se révéler fatals aux conducteurs de deux roues », lit-on dans le The Times of India du 10 janvier. Ainsi, les ONG de défense des oiseaux organisent des opérations de sensibilisation auprès des étudiants, elles leur enseignent les premiers soins à donner aux oiseaux et insistent sur la nécessité de ne pas abandonner dans la nature les restes de fils car ils peuvent continuer à menacer les oiseaux. Il est aussi demandé à la population d’éviter de faire voler leurs engins le matin et le soir.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • MC

    Commentaire article « Bataille dans le ciel indien »
    Bonjour,
    De combien d’oiseaux parle t-on?
    Franchement, soyons sérieux.
    Vous faites un travail extraordinaire d’alerte et d’interpellation de l’opinion sur l’environnement & ses enjeux mais de grâce, ne perdez pas votre crédibilité et l’attention (parfois difficile à retenir) de votre auditoire en vous épanchant sur de tels sujets!
    Concentrez-vous comme vous le faites avec tant de talent sur les VRAIS sujets.
    Merci & cordialement,
    MC

      • Rébecca

      Allo! Je ne suis pas une spécialiste, mais j’ai vue un documentaire sur Explora parlant du phénomène, et il y avait plus de 2500 oiseaux blessés enmené à la clinique d’urgence pour cette journée. Par contre, il n’y avait pas de statistique sur les oiseaux non signalé.

Australie : les sauveteurs des "dauphins-pilotes" de Tasmanie évacuent les carcasses

Lire l'article