Deux fois plus de CO2 que prévu dans le pergélisol

Le pergélisol -le sol glacé de Sibérie et d’Amérique du Nord- renfermerait deux fois plus de CO2 que ce que l’on estimait auparavant. C’est ce que révèle une étude de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO, Australie), rapportée par Reuters. Les couches de matières organiques gelées sous la surface en Sibérie, au Canada et dans les pays nordiques contiendraient ainsi 1 500 milliards de tonnes de CO2. « Les projections montrent que presque tout le pergélisol proche de la surface disparaîtra d’ici la fin du siècle, exposant d’importantes réserves de carbone à la décomposition et au rejet de gaz à effet de serre », prévient Pep Canadell, directeur de la CSIRO.

Ecrire un commentaire

L’entomologiste Henri-Pierre Aberlenc : « on peut tout ignorer des insectes, mais c'est se priver d'une composante fabuleuse du réel »

Lire l'article