Rapetissement climatique de moutons en Ecosse

Le réchauffement climatique fait rapetisser les moutons Soay de l’île Hirta, à l’ouest des côtes écossaises, d’après le New Scientist du 2 juillet 2009. Des chercheurs britanniques ont montré en effet que la taille de ces moutons, depuis vingt ans, était fortement corrélée avec des changements dans l’oscillation nord-atlantique, un phénomène atmosphérique et océanique qui influence le climat de la région. Ces variations climatiques ont causé des hivers plus courts sur l’île. Ce qui a permis aux agneaux les plus petits de survivre durant l’hiver. « Comme de moins en moins de moutons meurent, je pense que l’environnement leur est de plus en plus favorable », indique Timothy Coulson, chercheur au Collège impérial de Londres, qui précise que « les hivers sont moins rudes qu’auparavant ». Ainsi, au fil des générations, les individus de petite taille transmettent ce caractère à leur progéniture, faisant diminuer peu à peu la taille moyenne des moutons de Soay.

Ecrire un commentaire

USA : des séquoias emballés dans de l’aluminium pour les protéger des incendies

Lire l'article