Que mangent les Franciliens en 2019 ?

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Pour répondre à cette question et aux attentes des 12 millions de consommateurs franciliens, la Région Île-de-France a confié une étude au CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) dont les résultats ont été présentés lors des premières Assises de l’alimentation francilienne le 28 février au Salon International de l’Agriculture.

  • Le « fait maison » a la côte

Si les Français sont réputés pour leur amour de la cuisine, les Franciliens ne font pas exception puisque la moitié d’entre eux plébiscite le « fait-maison ». En effet, au sein de la population active et durant la semaine, ils sont 25% à déjeuner chez eux, et 25% à apporter sur le lieu de travail un repas préparé à domicile.

  • Les produits locaux à l’honneur

Parmi leurs critères de choix lors de leurs achats alimentaires, plus de la moitié des Franciliens opte pour des produits locaux d’Île-de-France au moins une fois par mois. Les raisons ? Tout d’abord, la qualité gustative pour 57%, mais aussi l’envie de soutenir l’agriculture et l’économie régionale pour 28%.

De manière générale, la volonté d’acheter des aliments de qualité est nette puisqu’environ 80% des Franciliens déclarent acheter des produits bio, AOP/IGP, Label Rouge ou locaux d’Île-de-France.

  • Les circuits de proximité, points de vente préférés des Franciliens

Pour faire leurs courses au quotidien, les points de vente que les Franciliens préfèrent sont multiples, mais la tendance est favorable aux circuits de proximité : marchés (75%), artisans spécialisés (73%), magasins surgelés (71%), magasins bio (57%) et circuits courts (28%).

_______

Ainsi, cette étude a servi de base de réflexion aux Assises de l’alimentation francilienne qui s’inscrivent dans le cadre du Pacte agricole que la Région a signé avec les agriculteurs franciliens. Ces Assises visent à mieux connaitre les besoins des consommateurs franciliens pour permettre aux acteurs de la filière agro-alimentaire de mieux y répondre et de lancer des projets favorisant une alimentation toujours plus locale, durable et de qualité, c’est-à-dire bénéfique à tous. Afin de valoriser les produits du territoire francilien, la Région a d’ailleurs soutenu la création de marques comme « Produit en Île-de-France », « Nos bovins d’Île-de-France » ou encore « La baguette des Franciliens » pour la filière blé-farine-pain.

Source : Etude du CREDOC pour la Région Île-de-France – 28 février 2019

Media Query: