Comment voyager responsable ?

Publié le : Last updated:

Savez-vous que le tourisme est la première industrie du monde ? En 2015, il représentait 10% du PIB mondial, soit 1 emploi sur 11 !

Le revers de la médaille de cette manne économique, c’est le prix environnemental et social qu’il fait peser localement. Comme toute activité économique, le tourisme contribue au changement climatique mais en subit aussi les conséquences. L’ONU rapporte que le tourisme émet environ 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, dont 20% reviennent au logement et 75% aux transports ! Vous vous rappelez de cette vidéo du plongeur britannique Rich Horner à Bali ? L’île est désormais envahie de plastique, environ 6 millions de bouteilles y sont consommées chaque mois ! Pour d’autres formes de tourisme, un paquebot rejette environ 7,5 millions de litres de déchets sur l’ensemble de sa croisière et le tourisme sexuel représente environ 12% du PIB thaïlandais.

Avec une prévision de 2 milliards de touristes à l’échelle mondiale pour 2030 et un objectif de 100 millions de visiteurs étrangers en 2020 en France, le tourisme ne pourra être pérenne que si l’ensemble des acteurs s’engagent à préserver les ressources et richesses naturelles pour continuer à prospérer. Or, le tourisme c’est aussi participer au développement socio-économique et environnemental d’un territoire visité. Une alternative à ce tourisme s’impose : le tourisme durable !

Loin d’être un marché de niche, le tourisme durable est une démarche de fond qui engage aussi bien l’ensemble des acteurs touristiques que la responsabilité individuelle des voyageurs. En tenant pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, il permet de répondre aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil.

Chacun de nous peut y contribuer en appliquant les simples écogestes du touriste responsable :

  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme durable
  • Optimiser ses déplacements dans la région visitée, pensez au slow travel!
  • Ne pas hésiter à voyager proche de chez soi, surtout pour des vacances de courte durée
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie
  • Ne pas imposer ses habitudes ni son style de vie en faisant attention à la manière de s’habiller
  • Goûter la cuisine locale et être curieux des modes d’hébergement authentiques
  • Comme chez soi, veiller à sa consommation plastique et trier les déchets, économiser l’eau et l’énergie
  • S’équiper (raisonnablement) de matériel faible en consommation d’énergie ou à énergie renouvelable

Voyager durablement c’est être garant du respect et de la valorisation de la population locale et de l’environnement. Comme le dit un proverbe bambara, « le voyage permet la rencontre, la rencontre permet la connaissance, la connaissance permet la confiance ».

Pour en savoir plus et découvrir de nouvelles façons de voyager, nous vous invitons à nous rendre visite ce weekend au Domaine de Longchamp ! https://www.goodplanet.org/fr/domaine/changeons-dairs/

Media Query: