Agricultures durables en Méditerranée, fertilité des sols : au cœur du partenariat Fondation GoodPlanet/CIVAM/Antargaz Finagaz

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

La journée du mardi 13 février 2018, organisée dans le Sommiérois (Gard), a été marquée par le lancement du partenariat Fondation GoodPlanet/Réseau CIVAM/Entreprise Antargaz Finagaz, portant sur les agricultures durables en Méditerranée (projet ADméd) – et plus particulièrement sur la fertilité des sols.

Deux visites de ferme produisant du compost de déchets verts dans le cadre d’un accord avec la Communauté de Communes de Sommières (Gard) ont ponctuées cette journée de lancement. Les échanges entre agriculteurs, animateurs CIVAM et représentants des chambres d’agriculture venus de différents départements des régions PACA et Occitanie ont été très riches et permettront sans doute l’émergence de nouvelles initiatives pionnières dans d’autres localités du Sud de la France.

Gard 13 février 2018 (c) FGP via Claire Sellier | Sur la ferme d’Yves Moulin, agriculteur à Villevieille.

💬  La parole à Claire Sellier, chargée de projets Action Carbone Solidaire à la Fondation GoodPlanet, présente à cette journée :

«  Le soutien d’Antargaz Finagaz à ce projet vient dans le prolongement de leur engagement aux côtés de la Fondation GoodPlanet depuis plus de 10 ans en faveur de 4 précédents projets d’agroforesterie en France. C’est appréciable de pouvoir compter sur des entreprises engagées qui comprennent la notion de durée d’un projet et l’importance des formations et des temps d’échanges entre agriculteurs qui sont essentiels même si l’impact n’en est pas immédiatement et facilement mesurable en terme de réalisations concrètes à court terme.

Dans ce projet, le réseau CIVAM nous a séduit par son approche particulièrement humaine avec des réseaux d’agriculteurs qui s’entraident et développent ensemble des projets innovants pour une agriculture plus économe et plus autonome. Les agriculteurs et habitants du milieu rural sont à la base de ce réseau et en sont aussi les véritables moteurs. Lors de la conférence de presse, par exemple, ce n’est pas le directeur du CIVAM qui a présenté le programme, mais c’est Solange Follet, administratrice bénévole du CIVAM et maraîchère, qui a pris la parole.

Les rencontres qui ont eu lieu hier étaient riches de témoignages d’agriculteurs et de partages de leurs réussites mais aussi des difficultés qu’ils rencontrent. C’était émouvant d’entendre les témoignages d’agriculteurs qui se sentent parfois seuls en tant que pionniers de cette agriculture durable au milieu d’un océan de pratiques agricoles souvent tournées vers le chimique, cette différence est parfois lourde à porter au quotidien dans leurs villages et ce réseau CIVAM est un grand soutien pour oser continuer dans cette voie différente et porteuse d’espoir pour notre planète et ses habitants, en espérant qu’elle devienne bientôt la norme plutôt que l’exception ! »

>> Pour en savoir plus sur ce projet porté par le réseau CIVAM, accompagné par la Fondation GoodPlanet et financé par l’entreprise Antargaz Finagaz, vous pouvez visiter notre page web dédiée.

Claire Sellier face à l’auditoire | Photo du CIVAM, 13 février 2018

Yves Moulin, agriculteur à Villevieille | Photo du CIVAM, 13 février 2018

Media Query: