Et si nous baignions dans nos propres déchets ?!-Série “7 days of garbage” de Gregg Segal

Publié le : Last updated:

Gregg Segal, photographe de Californie a photographié des personnes de tous âges et de milieux différents entourés de leurs propres déchets respectifs de la semaine. Ce projet mené dans son jardin de Pasadena, Californie, est une véritable réflexion sur notre consommation et notre rapport aux déchets que nous produisons nous-mêmes.

Gregg Segal

 

Il était demandé aux sujets de conserver l’ensemble de leurs déchets de la semaine, éléments recyclables inclus. En travaillant avec des gens d’origines et de classes sociales différentes, le photographe souhaitait ainsi être le plus représentatif possible des situations.

En prenant les photos du dessus, Gregg cherchait à créer une image “clinique, propre, graphique pour rendre les personnes plus proches de ce qu’elles consomment pour les faire réfléchir” d’après son interview pour le journal Slate.

 

 

Gregg Segal

 

Ce projet, aussi artistique qu’engagé, est un rappel sans équivoque sur la quantité de déchets qu’un humain produit en l’espace de seulement sept jours.

« Je vois “7 days of garbage” comme de l’archéologie instantanée, pas seulement une image de nos déchets mais aussi de nos valeurs. » – Gregg Segal.

Gregg Segal

Retrouvez Gregg Segal sur sa page web ici.

 

 

Media Query: