Remise en cause du bilan positif du gaz dans les transports en raison des fuites de méthane aux États-Unis

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

gaz dans les transports

Des camions à la frontière USA-Mexiquue © John Moore/Getty Images/AFP

Remplacer le diesel par du gaz naturel pour faire circuler les bus et les camions aux États-Unis serait une mauvaise idée. Certains, aux USA, le mettent en avant car la combustion du méthane dégage moins de CO2 que du pétrole, et que ce gaz est désormais abondant aux USA avec l’exploitation des gaz de schiste. La raison invoquée par des chercheurs de l’université de Stanford pour infirmer cette idée : les fuites de méthane sur les forages gaziers et lors du transport annulent l’avantage du gaz naturel dans les transports.

Selon le magazine Science, les fuites de méthane dans l’atmosphère aux États-Unis seraient supérieures aux économies de dioxyde de carbone réalisées en substituent le diesel par du gaz naturel liquéfié.« Passer du diesel au gaz naturel n’est pas une bonne mesure d’un point de vue climatique », estime l’un des auteurs de cette étude Adam R. Brandt professeur au département ressources énergétiques à Stanford.

Les chercheurs écrivent que le méthane actuellement produit aux USA provient de petites exploitations, dans lesquelles une part importante du gaz est soit perdue, soit torchée. Par ailleurs, les niveaux de méthane rejetés dans atmosphère sont mal connus aux États-Unis.

Media Query: