Le Kenya mise sur le solaire pour produire son électricité

Publié le : Last updated:

Centrale solaire thermoélectrique de Sanlúcar la Mayor, Andalousie, Espagne (37°26’ N - 6°15’ O). © Yann Arthus Bertrand/Altitude

Centrale solaire thermoélectrique de Sanlúcar la Mayor, Andalousie, Espagne (37°26’ N – 6°15’ O). © Yann Arthus Bertrand/Altitude

Le gouvernement du Kenya a décidé de construire 9 centrales solaires photovoltaïques qui devraient fournir plus de la moitié de l’électricité du pays en 2016. Le gouvernement  investira environ la moitié des 1.2 milliard de dollars nécessaires au projet, le reste étant apporté par des entreprises privées, rapporte The Guardian.

Cliff Owiti, membre du Kenya Renewable Energy Association (Kerea), témoigne : « Nous espérons que lorsque le projet sera terminé en 2016, plus de 50% de la production d’électricité du Kenya proviendra du solaire. »

Actuellement, presque la moitié de l’électricité du pays est fournie par des centrales hydroélectriques, dont l’alimentation dépend de pluies irrégulières, menant à de nombreux blackouts. « Les réserves d’eau étant basses dans les barrages, les prix de l’hydroélectricité sont relativement élevés. Avec des investissements importants dans le solaire, on pourra fournir plus d’électricité. Nous ne  devrions ainsi presque plus subir de blackouts et les prix diminueront », explique Cliff Owiti.

Les deux autres principales sources d’électricité sont la géothermie et les ressources fossiles. Le Kenya joue sur tous les fronts puisqu’il se dotera bientôt du plus grand parc éolien de l’Afrique Sub-saharienne, financé par la Banque Africaine de Développement, avec une capacité prévue de 300 MW en 2016.

 

Media Query: