Coup d’envoi pour la géothermie en Éthiopie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Coup d’envoi pour la géothermie en Ethiopie

Centrale géothermique près du phare de Reykjanesta, ouest de Grindavik, presqu’île de Reykjanes, Islande (63°50′ N – 22°41′ O). © Yann Arthus-Bertrand

A la fin du mois de janvier, la Banque d’Éthiopie a annoncé qu’elle allait débloquer 20 millions de dollars afin de développer la géothermie. Le lancement de cette campagne fait suite à l’obtention par le pays de 40 millions de dollars par la Banque mondiale pour développer les énergies renouvelables, rapporte le Guardian. Des études ont déjà montré que le pays pourrait générer 5000 MW d’électricité grâce à la géothermie et que cela lui permettrait de moins dépendre des barrages hydroélectriques. « Le potentiel de l’Afrique de l’est dans ce domaine est considérable. Le développement de la géothermie est pour le moment la principale réussite dans la région, bien que Éthiopie soit sur le point d’augmenter la capacité électrique de sa centrale d’Aluto Langan de 8.3 MW à 75 MW. Tous les autres pays de la du Rift en sont encore aux stades préliminaires mais cette énergie va prendre de l’ampleur à Djibouti et plus tard en Érythrée, en Tanzanie et en Ouganda si ces pays surmontent leurs difficultés politiques », estime Paul Younger qui enseigne la géologie à l’université de Glasgow.

Media Query: