Les indiens de l’Amazonie bolivienne approuvent le projet de route transamazonienne

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Les Indiens de lÂ’Amazonie bolivienne approuvent le projet de route transamazonienne

Bolivie, La Paz : Des milliers de paysans indigènes de la réserve de Tipnis arrivent à La Paz en janvier 2012 après 40 jours de marche. Les activistes souhaitent demander au President Evo Morales de consolider la loi interdisant la construction d’une route à travers la réserve écologique. © AFP PHOTO/ Aizar Raldes

Le tribunal suprême bolivien viens de publier les résultats d’une consultation populaire réalisée auprès des habitants de la réserve de Tipnis. Les chiffres montrent que 55 des 69 communautés de la région approuvent le projet routier.

Ce projet de route transamazonienne longue de 306 kilomètres, dont 177 en terres indigènes oppose le président socialiste Evo Morales aux indigènes du pays depuis plus d’un an. En octobre 2011, ils avaient organisé une longue marche de protestation, de plus de 600km à travers les Andes, contre ce projet.

Cependant, selon Le Monde, seules 58 des communautés de Tipnis ont pris part à la consultation, cinq n’ont pas voulu y participer, six n’étaient pas accessible pour des raisons de sécurité. Hors, pour Rafael Quispe, représentant indigène, « le fait que l’ensemble des communautés n’a pas été consulté invalide le processus » , puisque la loi exige que ce soit le cas dans une telle situation. De plus selon Quispe, « les indigènes sont tous d’accord avec la route, mais ne veulent pas qu’elle travers la réserve nationale ». Les indigènes réclament que le projet routier soit « écologique pour minimiser l’impact sur l’environnement, que son tracé soit le fruit d’une concertation mais également que des postes militaires soient mis en place pour protéger la réserve des trafiquants de bois, d’animaux, des producteurs de coca et des exploitants miniers ». Selon le représentant indigène, la consultation populaire n’aurait pas porté sur le tracé de la route, sujet de discorde principal entre les Indigènes et le gouvernement.

Les résultats de la consultation sont désormais entre les mains du gouvernement, qui pourrait choisir de modifier la loi interdisant la construction d’une route dans la réseve de Tipnis.

Media Query: