Indonésie : le Royaume-Uni prié de récupérer ses déchets

Publié le : Last updated:

containers, port, jakarta, commerce

Des containers dans le port de Jakarta © ROMEO GACAD / AFP

Le gouvernement indonésien a décidé de renvoyer 1 800 tonnes de déchets au Royaume-Uni après que des agents des douanes aient découverts que les déchets en question, censés être des déchets métalliques, étaient en réalité des déchets mixtes dangereux pour l’environnement. D’après le rapport des inspecteurs du port de Tanjung Priok à Jakarta, certains containers suintaient et contenaient des déchets en décomposition ainsi que du sable, des plastiques ou encore du bitume, rapporte le Telegraph. Alors que les 89 containers ont été réexpédiés et devraient être de retour au Royaume-Uni d’ici quelques mois, le ministre de l’environnement indonésien Balthasar Kambuaya a rappelé que son pays acceptait les déchets en provenance de l’étranger mais à condition que ces derniers soient « sûrs et propres. Or ce n’est pas le cas, ce qui viole clairement la loi. » Andy Higham, qui dirige l’Agence indonésienne de protection de l’environnement, appelle quant à lui à ce que « des sanctions importantes soient prises lorsqu’il y a des preuves irréfutables que des déchets sont exportés illégalement. »

La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et leur élimination interdit à un Etat d’exporter ses déchets dangereux vers un autre Etat sans que ce dernier ait donné son consentement. Ratifiée par près de 145 Etats, elle vise à protéger la santé humaine et l’environnement des effets néfastes résultant de la production, de l’exportation et de l’élimination des déchets dangereux, notamment dans les pays en développement qui ne disposent pas toujours des connaissances techniques ou des infrastructures suffisantes pour en garantir la gestion et l’élimination dans des conditions sûres.

Media Query: