Saisie record par l’Union européenne de poissons illégalement pêchés

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

electron pêche illégale navire épave

L’Electron, un chalutier russe soupçonné de pêche illégale et arraisonné en 2005 par les gardes-côtes norvégiens © AFP PHOTO/SCANPIX/Norwegian Coast Guard/HO

L’Union européenne a saisi 1 100 tonnes de poissons pêchés illégalement au large de l’Afrique de l’Ouest et destinés au marché européen suite à la plainte d’un pêcheur sierra-leonais. Alerté par l’Environmental Justice Foundation, une ONG qui mène, entre autres, un programme de surveillance des zones de pêche en Sierra Leone, les autorités espagnoles ont inspecté trois chalutiers battant pavillon chinois, sud-coréen et panaméen dans le port de Las Palmas aux îles Canaries. D’après le pêcheur, l’un des chalutiers se trouvait dans une zone normalement affecté à la pêche artisanale et autour de lui, des enfants de 14 ans à bord de petites embarcations se chargeaient de couper les filets des pêcheurs locaux, rapporte le Guardian.

Cette prise, d’une valeur estimée à plus de 4,5 millions d’euros, est la plus importante réalisée depuis le lancement par Bruxelles d’un plan pour combattre la pêche illégale, « C’est un cauchemar, insiste Maria Damanaki, Commissaire européenne aux affaires maritimes. De nombreux pays perdent de l’argent à cause de cette pratique et pendant que nous discutons d’aide au Tiers-monde, de nombreux citoyens dans les pays pauvres tireraient des bénéfices si nous parvenions simplement à arrêter la pêche illégale. » Selon certaines estimations, la Sierra Leone perdrait plus de 29 millions de dollars chaque année à cause de la pêche illégale.

Media Query: