Les réserves d’uranium du Grand Canyon attisent les convoitises

Publié le : Last updated:

Les réserves d’uranium du Grand Canyon attisent les convoitises

Arizona – Parc National du Grand Canyon – Etats Unis © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann

Depuis 2003, les entreprises minières ont déposé plus de 2200 demandes de prospections dans la région du Grand Canyon. En effet, même si depuis plus d’un siècle le Grand Canyon est protégé, la région s’avère riche en uranium. Ce dernier est enfouis à plusieurs centaines de mètres de profondeur, mais le renouveau de l’énergie nucléaire rend cette ressource précieuse. En 2009, le secrétaire d’état à l’Intérieur Ken Salazar avait soustrait un million d’acres à l’exploration, il devra interdire ou non, en juillet 2011, les concessions, rapporte le Guardian du 17 février. En cas d’exploitation, il subsiste un risque de contamination des eaux par l’uranium. Taylor McKinnon du centre pour la diversité biologique assure que l’ouverture des mines menace l’équilibre fragile de l’écosystème du grand Canyon : « le Grand Canyon est un trésor international connu pour ses paysages à couper le souffle. Il abrite, dans ces cavités et ses sources d’eau chaude, une biodiversité remarquable, qui ne se trouve nulle part ailleurs. L’exploitation de l’uranium met toutes ces espèces dans la ligne de mire. »

Media Query: