Accord de coopération sur le nucléaire civil entre la Russie et le Japon

Publié le : Last updated:

Accord de coopération sur le nucléaire civil entre la Russie et le Japon

Intérieur d’une centrale nucléaire japonaise © AFP PHOTO / ROLAND DE COURSON

Un accord de coopération nucléaire a été signé mardi 12 mai entre le Japon et la Russie. L’accord prévoit que les Russes fournissent de l’uranium enrichi à un prix avantageux contre le soutien technique d’entreprises japonaises, rapporte le Japan Times Online du 14 mai. Le Japon compte récupérer 100 millions de dollars d’uranium enrichi, afin d’alimenter ses 53 réacteurs nucléaires en service. Des entreprises nucléaires nippones, comme Toshiba, pourront accroître leur présence en Russie et favoriser les transferts de technologies. Toutefois, cet accord suscite de nombreuses réserves par rapport aux risques de prolifération nucléaire. « Le Japon ne peut pas être certain que sa technologie ne sera pas divulguée à l’Iran, ou à d’autres pays soupçonnés de développer des armes nucléaires. L’incapacité de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique à contrôler des pays qui cherchent à se doter de l’arme et le fait que la Russie fournisse du combustible aux Iraniens sont préoccupants », affirme l’association japonaise d’informations citoyennes sur le nucléaire. L’autre inquiétude provient du risque lié au transport des matériaux radioactifs entre les deux pays.

Media Query: