Les États-Unis sont cernés par les retardateurs de flamme

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

PBDE pollution

Vue de l’espace des glaces sur le lac Huron /© HO/ NASA/ Copyright AFP Photo

Depuis les années 70, ils imprégnaient les moquettes pour éviter les incendies. Désormais, ce sont les côtes d’Amérique du Nord que les produits ignifugeants enrobent. Une étude menée par l’Administration américaine océanique et atmosphérique montre que toutes les eaux côtières étasuniennes ainsi que celles des Grands Lacs sont polluées par ces produits chimiques. Selon le rapport, détaillé par le site Environment News Service, les polybromodiphényléthers (PBDE) ont déferlé dans l’océan par les eaux d’égouts ou encore les poussières l’incinération de déchets, comme les matériaux de construction, d’électronique, les plastiques ou encore les textiles, dans lesquels ils sont encore trouvés en abondance. Les PBDE seraient, selon l’Agence américaine pour l’environnement des « cancérigènes probables » pour les animaux, l’homme compris.

Media Query: