La parfois difficile cohabitation entre les singes géladas et les cultivateurs éthiopiens

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

Ce reportage (visible jusqu’au 17 décembre 2018) d’Arte s’intéresse aux conflits de cohabitations entre la faune sauvage et les activités humaines en Éthiopie. Sur les hauts plateaux éthiopiens, les géladas profitent des champs de blé pour se nourrir. À Sona, village de montagne perché à 3 500 mètres d’altitude, en plein coeur du parc national du Simien, les hommes partagent leur territoire avec ces voisins voraces, les géladas. Or, cette espèce endémique protégée et fait face à l’opposition de la population locale. Comment concilier la cohabitation entre les êtres humains et la faune, surtout dans un contexte d’extrême pauvreté ?

 

1 Etoile / Star2 Etoiles / Stars3 Etoiles / Stars4 Etoiles / Stars5 Etoiles / Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Media Query: