7 millions de décès prématurés à cause de la pollution de l’air

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

pollution air

Arbre isolé dans une plantation d’eucalyptus, Indonésie
(1°54’ S – 112°29’ E) © Yann Arthus-Bertrand

La santé reste une préoccupation majeure. Globalement, les êtres humains vivent plus longtemps et en meilleure santé. L’espérance de vie augmente et l’accès aux soins se généralise. Dans le même temps le développement apporte avec lui les problèmes sanitaires liés à la pollution de l’air, responsable de 7 millions de décès prématurés dans le monde chaque année, dont 1,7 million chez les enfants de moins de 5 ans. Malgré tout, en une génération, le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans est passé de 12,7 millions en 1990 à 6,3 millions en 2013, ce qui correspond à une baisse journalière de 17 000 décès. Les vaccins contre la rougeole ont permis d’éviter près de 15,6 millions de décès depuis 2000 ; et 13,6 millions de personnes ont eu accès à la thérapie antirétrovirale fin 2014. Mais, des efforts restent à entreprendre dans le domaine de la santé, c’est la priorité du 3e Objectif de Développement Durable : accès aux soins, sociale, réduction de la mortalité infantile, lutte contre les polluants ou encore des accidents de la route… les domaines d’actions sont nombreux.

Media Query: