2013 : la banquise de l’hémisphère Nord a perdu 35% de sa surface par rapport à 1993

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

fonte des glaces

Fonte des glace, cascade sur le glacier Brasvellbreen, sud de l’île de Nordaustlandet, archipel du Svalbard, Norvège
(79°15’ N – 22°57’ E) © Yann Arthus-Bertrand

Le réchauffement a pour conséquence la fonte des glaces aux 2 pôles, 2 phénomènes aux implications différentes. Dans l’hémisphère nord, la fonte
complète du Groenland provoquerait une montée des eaux océaniques de près de 7 mètres. La banquise estivale de l’hémisphère Nord a perdu environ 35 % de sa surface entre 1993 et 2013. Elle pourrait disparaître en été d’ici 2050. Or, elle est un climatiseur naturel de la planète : lorsqu’elle a fondu, l’océan sombre absorbe les rayons solaires et stockent la chaleur qu’ils contiennent, accélérant ainsi le réchauffement climatique. Cette disparition des glaces en été rend la région plus accessible et ouvre de nouvelles routes maritimes, dont les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est, pour relier plus rapidement les continents.

Media Query: