64% : la part des émissions de CO2 des pays en développement

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

gaz a effet de serre

Décharge de la ville de Mexico, Mexique
(19°25’ N – 99°01’ W) © Yann Arthus-Bertrand

Dès 1992, les pays du monde mettent en place la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. En 1997, 38 pays développés s’étaient engagés à réduire de 5,2 % leurs émissions de CO2 par rapport à 1990 d’ici 2012. Entré en vigueur en 2005, ce texte n’a pas eu l’effet escompté. Les émissions des pays développés ont augmenté de 8 %, celles des pays en développement de 64 %, avec l’émergence de pays comme le Brésil, l’Inde et la Chine, devenue en 2007 le premier émetteur mondial de CO2 devant les États-Unis. En 2015, lors de la conférence de Paris, les pays s’engagent à limiter à 2°C la hausse des températures d’ici à la fin du siècle. Pour y parvenir, les émissions mondiales de CO2 d’origine anthropique doivent décroître au moins de 40 % d’ici 2050.

Media Query: