100% de hausse d’importations de céréales dans les pays en développement en 2050

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 1 minute  

céréales

échage du maïs sur une voie rapide
près de Cuicun, région de Pékin,
République populaire de Chine. Photo @ > Yann Arthus-Bertrand

Les importations nettes de céréales des pays en voie de développement vont plus que doubler passant de 135 millions de tonnes en 2008 à 300 millions en 2050. Pour de nombreux pays, la sécurité alimentaire passera par le marché mondial. Les importations nourriront une population croissante dont le pouvoir d’achat augmentera. Toutefois, les experts de la FAO attirent l’attention sur les risques de volatilité des prix des denrées et sur les distorsions de concurrence induites par les pays développés qui subventionnent leur agriculture, ce qui fausse la concurrence avec les pays en développement. La sécurité alimentaire dépendra de la fiabilité du marché des denrées. En 2016, une étude de l’UNEP et du Global Footprint
Network basée sur l’hypothèse d’un doublement rapide du prix des denrées coûterait 161 milliards de dollars de PIB à la Chine et 49 milliards à l’Inde.

Media Query: