3771 migrants ont péri en Méditerranée en 2015

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

migrants méditerranée

Cimetière chrétien et musulman, territoire britannique de Gibraltar, Gibraltar (36°08’ N – 5°21’ O). © Yann Arthus-Bertrand

Alors que l’Europe a accueilli plus d’un million de réfugiés en 2015 a été l’année la plus meurtrières pour celles et ceux qui tentent de traverser cette mer dans l’espoir d’une vie meilleure. La traversée de la Méditerranée est souvent l’étape la plus périlleuse pour les migrants venus d’Afrique et d’Orient.Au moins 3771 personnes y ont laissé la vie, d’après l‘Organisation Internationale pour les Migrations. En 2014, 3 279 décès ont été enregistrés dans la Méditerranée.

Depuis le début de l’an 2000, ce sont ainsi près de 25000 personnes qui ont trouvé la mort en tentant de traverser cette mer, selon l’Office international des migrations (OIM). Le détroit de Gibraltar, les îles de la Grèce, ou encore l’île de Lampedusa et les côtes de l’Italie sont ainsi le lieu de nombreuses tragédies souvent ignorées et dont le nombre ne cesse d’augmenter.

En 2014, au moins 207 000 personnes ont tenté de traverser cette mer, contre 70 000 en 2011. La destination de presque 9 sur dix d’entre eux est l’Italie, puis la Grèce et l’Espagne. Leur origine est majoritairement la Syrie et l’Érythrée, suivie du Mali, du Nigeria, de la Gambie, de la Palestine et de la Somalie.

Mediterranean_Update_31_December

Media Query: