15 tonnes de CO2, c’est le bilan carbone moyen d’un mariage de 150 personnes et du voyage de noce qui le suit..

Publié le : Last updated:

Province Buenos Aires - Maison

Province Buenos Aires – Maison « Te Amo » près de Mar del Plata – Argentine © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann

Malgré le temps consacré à la préparation d’un mariage, on ne pense pas toujours à son impact sur l’environnement. Pourtant, celui-ci n’est pas négligeable, entre les déplacements des convives, la nourriture, les fleurs qui viennent souvent des tropiques, les déchets ainsi que toutes ces choses qu’on achète uniquement pour cet événement. A lui seul, un mariage représente deux fois les émissions annuelles de gaz à effet de serre d’un Français (qui sont d’environ 7 tonnes de CO2 par an).

L’essentiel vient des déplacements. Avec, en tout premier, le billet d’avion du voyage de noce, bien souvent vers une île lointaine et paradisiaque. Mais aussi avec les déplacements des invités (s’ils viennent en avion, ça fait exploser les calculs) et le transport de la nourriture. C’est pourquoi, choisir un lieu facile d’accès possible pour les convives, et le plus proche possible, constitue la meilleure manière d’économiser du CO2. Pour le buffet, s’approvisionner en produits locaux et utiliser des vins de la région est aussi une bonne idée.

Media Query: