50 % des phosphates rejetées dans les eaux françaises proviennent des produits d’entretien ménagers.

Publié le : Last updated:

Station d'épuration de La Frette sur Seine 95530 - Val d'Oise (95) © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann

Instation d’épuration de La Frette sur Seine 95530 – Val d’Oise (95) © ALTITUDE/Arthus-Bertrand Yann

Nettoyants multi-usage, lessive, liquide vaisselle, anticalcaire, dégraissant… La plupart des produits ménagers contiennent des substances chimiques qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé (complications pulmonaires, troubles hormonaux…). Ces détergents, souvent dotés de tensioactifs -pour dissoudre la saleté sans frotter-, s’avèrent également très nocifs pour l’environnement. Evacuées par les canalisations, ces produits (solvants, agent de blanchiment chloré…) sont déversés dans le réseau d’assainissement des eaux usées domestiques et altère le processus de dépollution. Parfois directement rejetées dans la nature, ces substances -comme les phosphates qui, dans les détergents, présentent une fonction d’anti-calcaire et d’anti-redéposition- entraînent également une modification et une dégradation des milieux aquatiques. Une vraie menace pour les écosystèmes et la santé humaine.

Media Query: