5 à 37 % des espèces vivantes pourraient disparaître avant 2050 du fait des changements climatiques.

Publié le : Last updated:

Biodiversité Conséquences du réchauffement

Antilopes dans le marais de l’Okavango – Botswana © Arthus-Bertrand Yann

Selon un article paru dans la revue Nature, le biologiste Chris D. Thomas, de l’université de leeds, et son équipe, ont mis en évidence le risque d’extinction de 15% à 37% des espèces avant 2050. Bien que la disparition d’espèces ait toujours constitué un phénomène naturel, le taux d’extinction des espèces serait 1000 à 10000 fois supérieur à ce qu’il est naturellement. 99% des espèces menacées sont mises en danger par les excès de l’activité humaine. Les menaces viennent du changement climatique, de la destruction ou de la fragmentation des milieux naturels, de l’exploitation des terres, de la chasse, de la pêche, de l’introduction d’espèces exotiques envahissantes…Sous l’effet du changement climatique, de nombreuses espèces se déplacent de leurs aires de dispersion traditionnelles, entreprennent leur migration prématurément et mettent bas plus tôt.

Media Query: