Depuis 2004, il y a 30 millions de réfugiés écologiques. Ils pourraient être 150 millions en 2050.

Publié le : Last updated:

réfugiés écologiques, changement climatique

Quartier périphérique d’Oulan Bator (Ulaanbataar) – Mongolie © Arthus-Bertrand Yann

Érosion et inondations des terres, élévation du niveau de la mer, sécheresses accrues: ces catastrophes contraignent de nombreux peuples à l’exode. Du Bangladesh à l’archipel de Tuvalu dans le Pacifique, du lac Tchad à l’Alaska, les réfugiés écologiques représentent déjà prés de 30 millions de personnes. Avant 2050, 150 millions de personnes pourraient être victimes de problèmes environnementaux, en particulier liés au réchauffement climatique.

Media Query: