Indice TIC

Publié le : Last updated:

Un essor des technologies de la communication qui reflète les dynamismes politico-économiques contemporains

Dans des sociétés de plus en plus inscrites dans des réseaux mondialisés, où l’information est devenue un élément capital, l’accès à l’informatique et à Internet est devenu un enjeu majeur. Dans ce contexte, l’Union Internationale des Communications (UIC) a mis au point un indicateur synthétique : l’Index d’Opportunité Digitale (IOD).

Basé sur 11 indicateurs, l’IOD s’efforce de mesurer trois grands types de paramètres : l’opportunité d’accès, le niveau des infrastructures numériques et le degré d’utilisation par la population. Établi pour 181 pays depuis 2004, sur une échelle de 0 (mauvais) à 1 (excellent), il permet de prendre conscience des différences nationales dans l’accessibilité au numérique.

En 2007, la situation est révélatrice des dynamismes politico-économiques. Parmi les 25 premiers, on retrouve le Japon, nombre de pays d’Europe occidentale, l’Amérique du Nord, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Mais les États-Unis, première puissance mondiale, ne sont que 20e. A contrario, les nouveaux pays industrialisés occupent souvent de meilleures places, comme la Corée du Sud (1re position avec un indice de 0,8), Singapour (5e), Taïwan (7e) ou Hong Kong (8e).

Les autres pays d’Europe orientale, d’Asie, d’Amérique latine et du Moyen-Orient obtiennent des scores plus moyens. L’Afrique sub-saharienne s’avère la région la plus en retard pour ce qui est de l’essor des technologies de la communication.

IT indicators

The widespread success of information technologies reflect dynamic modern politico-economic realities

In a society that is increasingly linked by worldwide networks, where information has become a crucial element, access to computer technology and the Internet is now a major issue. The International Telecommunication Union (ITU) has developed a composite index, the Digital Opportunity Index (DOI), to analyse this state of affairs.

Based on 11 indicators, the DOI is intended to measure three parameters: IT access, digital infrastructure, and IT use by the population. DOIs have been calculated for 181 countries since 2004. On a scale of 0 (bad) to 1 (excellent), the index gives a quick idea of the varying degrees of IT access between countries.

In 2007, the DOI gave a revealing overview of world politico-economic dynamics. Among the 25 highest-scoring countries were Japan, several western European countries, North America, Australia, and New Zealand. However, the dominant world power – the USA – ranked only 20th. In contrast, newly industrialised countries often score highest, notable examples being South Korea (ranked number 1 with a DOI of 0.8), Singapore (5th), Taiwan (7th), and Hong Kong (8th).

Countries from Eastern European, Asia, Latin America, and the Middle East reported more modest DOIs. Sub-Saharan Africa is the most delayed area in terms of IT technology penetration.

Media Query: