Fourniture totale d´énergie primaire

Publié le : Last updated:

Durant les cinquante dernières années, la production mondiale d´énergie primaire a considérablement augmenté, passant de 2 milliards de tep (tonnes équivalent pétrole) en 1955 à plus de 11 milliards en 2005.

La production a augmenté plus particulièrement en Asie orientale, en Amérique du Nord et en Europe de l´Ouest. En Europe de l´Est, on note une diminution entre 1990 et 1995, avec ensuite une stabilisation et une légère reprise. Dans les autres parties du monde, Amérique centrale et Amérique du Sud, Moyen-Orient, Afrique, Océanie, la production totale d´énergie est en hausse, mais représente une part beaucoup moindre de l´énergie primaire mondiale.

L´indicateur de la production annuelle d´énergie rapporté à la population, exprimé en tep par habitant, traduit le niveau de développement global d´un pays et, secondairement, le taux d´urbanisation, car les zones urbaines sont généralement mieux approvisionnées que les zones rurales, où la combustion de la biomasse représente l´essentiel de la consommation d´énergie résidentielle. Durant les 3 prochaines décennies, 95 % de l´augmentation de la population aura lieu dans des zones urbaines.

Si l´on considère la production en tep par habitant, les pays ayant une production très élevée (plus de 10 tep) sont les pays du Moyen-Orient producteurs de pétrole, ainsi que l´Islande et le Luxembourg. On trouve ensuite le Canada et les États-Unis, puis Singapour et les pays nordiques européens. Les pays en développement ont généralement des valeurs inférieures à 2 tep par habitant, notamment le Brésil (1,11), l’Inde (0,53) et le Pakistan (0,49). Les valeurs les plus faibles (inférieures à 0,45) correspondent à des pays africains, mais aussi au Népal, au Yémen et à la Birmanie.

Définition de l’indicateur

Les énergies dites primaires comme les hydrocarbures bruts, la force du vent ou la radioactivité ne peuvent pas être utilisées directement par les consommateurs. Elles sont transformées en essence ou électricité, par exemple, dites énergies finales. Leur transformation entraîne une déperdition et c’est pourquoi l’on préfère calculer l’énergie primaire. Pour additionner des énergies différentes, on utilise généralement comme unité la tonne d’équivalent pétrole, qui vaut environ 2,2 tonnes de bois sec ou encore 11 628 kilowattheures. Remarquons que l’estimation des taux de conversion est sujette à discussion.

La fourniture totale d’énergie primaire, exprimée en tonnes d’équivalent pétrole (tep) est ici rapportée au nombre d’habitants.

Source des données : OCDE

Total supply of primary energy

Over the past fifty years, world primary energy production has considerably increased, going from 2 billion toe (tonnes of oil equivalent) in 1955 to over 11 billion toe in 2005.

Production particularly increased in Eastern Asia, North America, and Western Europe. In Eastern Europe, primary energy production decreased between 1990 and 1995, followed by a period of stable production and then a slight increase. Elsewhere, such as in Central and South America, the Middle East, Africa, and Oceania, total energy production is rising but accounts for a smaller portion of world energy production.

The indicator is expressed as a ratio of total energy production to population, and measures a country’s overall level of development. It also gives a picture of a country’s degree of urbanisation, since urban areas are generally supplied with more energy than rural areas, where biomass combustion accounts for the majority of residential energy use. Over the next three decades, 95% of population increase will take place in urban areas.

Countries with a very high ratio of total energy production to population (over 10 toe) include the oil producers of the Middle East, Iceland, and Luxembourg, followed by Canada, the United States, Singapore, and the Nordic countries. Developing countries generally have a ratio of under 2 toe: Brazil (1.11), India (0.53), and Pakistan (0.49). The lowest ratios (under 0.45) are seen in Africa, Nepal, Yemen, and Myanmar (Burma).

Definition of the indicator

“Primary energies” include raw hydrocarbons, the wind, and nuclear fuel, which can not be used as is. They must first be converted into “secondary energy” (petrol or electricity, for example). Since energy is lost during energy conversion, statistics favour calculations of primary energies. Energy totals are expressed in tonnes of oil equivalent (toe), comparable to around 2.2 tonnes of dry wood or 11,628 kWh. It should be noted that these equivalencies are not unanimously accepted.

The indicator is a ratio of total primary energy supply (expressed in tonnes of oil equivalent or toe) per capita.

Source of figures: OECD

Media Query: