Sols dégradés

Publié le : Last updated:

La dégradation des sols, un phénomène dû en grande partie à l´action de l´homme

La dégradation des sols correspond à un déclin prolongé de leurs propriétés. Pour les terres agricoles, cela signifie une diminution de leur productivité. Et cela pose donc un problème majeur de sécurité alimentaire. Les institutions internationales comme les FAO ou le PNUE alertent depuis des années sur ce point, mais pour l’instant la situation, loin de s’améliorer, se dégrade.

Cette dégradation peut avoir des causes naturelles (liées à la topographie et au climat), mais les causes humaines, dites anthropiques, sont prépondérantes. Ce sont des pratiques culturales ou pastorales inadéquates (surexploitation) ou la destruction du couvert végétal, en particulier dans les zones tropicales.

La cartographie mondiale de la dégradation des sols induite par l´action humaine repose sur une typologie en 4 classes (dégradation légère, modérée, sévère et très sévère). L´indicateur «sols dégradés» exprime pour chaque pays le pourcentage des surfaces avec des niveaux de dégradation «sévère» ou «très sévère», par rapport à la surface totale cartographiée.

Toutefois, cette typologie à été réalisée à l’échelle du globe (au 1/10 000 000e) et selon un système qui ne permet pas d’identifier le détail des zones effectivement affectées. Les valeurs obtenues sont donc surestimées (quelquefois de beaucoup) par rapport aux valeurs réelles. L’indicateur des sols dégradés en Bulgarie, par exemple, atteint 100 %, mais l’estimation fine des surfaces réellement concernées par une dégradation sévère ou très sévère montre qu’elle ne porte que sur 32 % de la surface totale.

Par ailleurs, il faut noter que les zones désertiques sont généralement considérées comme non dégradées. Ainsi, pour la Mauritanie, l’indicateur de sols dégradés est de 16 %, alors que 73 % du pays sont cartographiés comme déserts.

Une quinzaine de pays apparaissent avec un taux de 99 à 100 % de sols dégradés : ce sont principalement des pays de l´Europe de l´Est (6), d´Amérique centrale et des Caraïbes (4) ; on trouve également ici le Lesotho. Inversement, 18 pays ne présentent pas de «sols dégradés» : ils se trouvent essentiellement en Afrique (8), Europe de l´Ouest (3) et Océanie (3).

Source des données

Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)

Soil degradation: largely due to human activity

Soil degradation is the gradual decline of soil properties. In agricultural land, for example, productivity diminishes, posing a major problem for the food supply. International organisations such as the FAO and the UNEP have flagged this problem for years, but far from improving, the situation is currently deteriorating.

Soil degradation may spring from natural causes linked to topography or climate. However, human, or “anthropogenic”, causes are far more common: inappropriate farming or livestock practices (overuse) and destruction of the ground cover, especially in tropical regions.

The world map of anthropogenic soil degradation shows 4 types of soil degradation: light, moderate, strong, and extreme. The indicator “degraded soils” furnishes the percentage of strong and extreme soil degradation affecting the land area of each country, in relation to the country’s total land area.

However, since this soil degradation map was made on a global scale (1:10,000,000) and in such a way that affected regions can not be identified in detail, the results are exaggerated, sometimes greatly so, in comparison to real reported figures. According to the map, soil degradation in Bulgaria is 100%, whereas in reality, a more detailed study of the situation reveals that only 32% of the country’s total land area is affected by strong or extreme soil degradation.

Moreover, it should be noted that desert regions are generally not considered degraded. Thus, soil degradation in Mauritius totals 16% even though 73% of the country is mapped as desert.

Some fifteen countries report 99 to 100% soil degradation, mainly: Eastern Europe (6 countries); Central America and the Caribbean (4); and Lesotho. On the other hand, 18 countries report no soil degradation. They are located principally in Africa (8), Western Europe (3), and Oceania (3).

Media Query: