Zimbabwe

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Zimbabwe

Victoria falls- Zimbabwe – les chutes Victoria © AFP-photo Alexander Joe

Le Zimbabwe, ancienne colonie britannique qui pratiquait l’apartheid lorsqu’elle s’appelait la Rhodésie, couvre une superficie de presque 400 000 km². Avec ses 3 066 km de frontières, c’est un pays enclavé de hauts plateaux. 45 % du pays sont couverts de forêts. Au nord-ouest, la frontière avec la Zambie est délimitée par le fleuve Zambèze et le lac Kariba, le second plus grand lac artificiel au monde, après le lac Nasser. Les Chutes de Victoria (aussi appelé Mosi-oa-Tnya ou la ‘Fumée qui gronde’) forment le plus grand mur de chutes d’eau sur la planète. Le sous-sol est riche en or, platine, chrome, nickel, cuivre, lithium, et de nouvelles mines de diamants ont été découvertes en 2006.

Enjeux

Déforestation : d’ici 2 ans, la forêt de Mukuvisi, non loin de Harare, pourrait disparaître. L’érosion des sols s’aggrave avec les sécheresses prolongées car, avec le changement climatique, la pluviométrie de la région s’en trouve modifiée (périodes humides plus courtes).

Zambèze (bassin) : à partir d’une initiative de la Communauté de développement de l’Afrique australe, un forum a été mis en place pour promouvoir une meilleure gestion du bassin dont surtout la protection des zones humides entre les huit États qui se le partagent : Angola, Botswana, Malawi, Mozambique, Namibie, Zambie, Tanzanie et Zimbabwe

Espaces protégés : les parcs nationaux et les zones de safari couvrent près de 13 % : parmi eux, celui de Hwange (sud-ouest), l’un des plus vastes, (14 620 km² ), Matopos (sud) et Nyanga (nord-est). Un parc transfrontalier de 100 000 km² est en cours d’aménagement.

Faune protégée : les éléphants dépasseraient les 100 000, soit trois fois plus que la capacité d’accueil des zones protégées. A cause d’une saisie forcée des fermes et des réserves animales du pays, de nombreuses espèces animales subissent une forte diminution. A cause du braconnage, le rhinocéros noir, présent dans le parc naturel de Lowveld (sud), est en danger d’extinction. Il en va de même pour l’impala, le phacochère, l’antilope kudu et le gnou.

Acteurs

L’Association Nationale des Organisations Non Gouvernementales (NANGO) répertorie plus d’un millier d’ONG travaillant au Zimbabwe. L’association facilite l’harmonisation et la coordination entre elles.

répertorie les changements environnementaux depuis l’an 2000, pour que les pouvoirs publics et les bailleurs de fond puissent réagir en conséquence.

sensibilise les écoles primaires et les communautés locales à la conservation de l’environnement.

Les actions du WWF au Zimbabwe visent particulièrement à protéger la région des Miombo Woodlands et notamment à sensibiliser contre le braconnage et le trafic des cornes de rhinocéros et d’éléphants.

L’ONG se consacre à la défense d’un point de vue juridique pour promouvoir l’usage équitable et durable des ressources naturelles.

Media Query: