Yémen

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Yémen

Sana’a- Yémen – la vieille ville © Yann Arthus-Bertrand

Appelé Arabia Felix (Arabie la bienheureuse) par les Romains, cette terre de hauts plateaux (Sana’a, la capitale, est à 2 400 m d’altitude) et de déserts compte 23 millions d’habitants environ pour 527 970 km2. C’est le pays le plus arable de la péninsule et il fut jusqu’au 18e siècle le seul exportateur mondial de café, grâce à ses chaînes de montagnes qui bénéficient de l’humidité des vents marins. Situé en zone semi-aride, il aujourd’hui menacé de désertification : c’est l’un des 10 pays du monde les plus pauvres en eau et aucune rivière pérenne n’y coule. Avec 1 906 km de littoral sur le Golfe d’Aden et la mer Rouge, les ressources halieutiques y jouent un rôle important.

Enjeux

Stress hydrique : Alors que l’eau manque, la culture du qat (arbuste dont les feuilles sont mastiquées par les habitants de la région, tout comme en Ethiopie) monopolise les terres cultivables et draine 90 % de l’eau extraite des aquifères. Dans le bassin de Sana’a, les puits sont creusés de plus en plus en profondeur et 99 % d’entre eux sans autorisation. La situation est particulièrement alarmante dans l’ouest qui concentre 90 % de la population. Pour faire face au manque d’eau, la chasse aux nuages vient d’être expérimentée.

Erosion des sols : la déforestation des flancs de montagnes et l’effondrement des terrasses qui redistribuent l’eau de pluie entraînent une érosion massive des sols.

Pesticides : le recours aux pesticides traffiqués est fréquent mais grâce aux efforts officiels, leur importation a baissé de 50 % en 2008.

Espaces protégés : le pays compte 1 parc national et 1 parc marin national (îles Zouqou), 4 réserves naturelles et 47 espaces protégés. Sur l’île de Socotra, listée depuis 2008 au patrimoine naturel mondial, se réfugie le fameux dragonnier de Socotra ou arbre au sang du dragon (Dracaena cinnabari), en forme de parapluie dont la résine sert, depuis la nuit des temps, de colorant ou ‘sang-dragon’.

Espèce menacée : en fabriquant des manches des dhjambia (dague) à partir de la corne de rhinocéros, les Yéménites renforcent le commerce d’une espèce en voie de disparition. Une alternative existe : les manches en agate de plus en plus à la mode.

Acteurs

Le Premier ministre Abdul-Qader Ba-Jammal a été nommé en 2008 Champion de la Terre par le PNUE en 2008, pour avoir été à l’origine du ministère de l’Eau et de l’Environnement et pour avoir créé une agence pour le développement des îles et la préservation des ressources marines.

Pour sensibiliser la population à la gestion d’eau, un clip humoristique a été diffusé où figure une goutte d’eau animée appelée Rowyan, qui signifie « J’ai eu assez d’eau », une première dans la région.

Yemen Society for Consumer Protection, ONG créée en 1997, défend les droits des consommateurs et mène notamment des actions contre les pesticides.

yemen
Media Query: