Turquie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Turquie

Archipel de Kas-Turquie © Yann Arthus-Bertrand

La Turquie représente un pont naturel entre l’Europe et l’Asie. 60 % des forêts, soit 12 millions d’hectares, sont situés dans les zones à risque d’incendie. Occupé en presque totalité par le plateau anatolien (1 500 km d’est en ouest), près de 80 % du territoire se trouve à une altitude supérieure à 500 mètres. Le plateau central est enserré par des chaînes montagneuses s’élevant à plus de 3 000 mètres, avec le mont Ararat qui culmine à 5 165 mètres.

Enjeux

Transport : le détroit du Bosphore est le 4e détroit le plus fréquenté au monde ; il traverse Istanbul (12 millions d’habitants). C’est là que transitent des dizaines de milliers de navires dont le tiers transporte une cargaison dangereuse (gaz liquéfié ou pétrole). Les risques d’accidents ont aussi favorisé l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC), qui achemine 1 million de barils/jour de pétrole azerbadjanais vers le port turc de Ceyhan.

Nucléaire : si les initiatives antérieures ont avorté pour des motifs écologiques, le gouvernement envisage – c’est la 5e tentative – de construire 3 centrales nucléaires. Parmi elles, la centrale de Sinop, à 435 km au nord-est d’Ankara sur les bords de la mer Noire, à proximité d’une ligne de fracture sismique. Le gouvernement mise sur ses réserves avérées de 9 000 tonnes d’uranium, de 230 000 tonnes de thorium (combustible des nouvelles générations de centrales nucléaires) et d’un centre d’enrichissement de l’uranium.

Énergie : 15 nouveaux parcs d’une capacité de 10 à 50 mégawatts chacun devraient être construits sur la péninsule de Cesme (mer Égée).

Eau : la Turquie est à la source du Tigre et de l’Euphrate, deux fleuves essentiels pour l’Irak et la Syrie. Elle a construit de nombreux barrages sur leur cours, dont le gigantesque barrage Atatürk, qui diminuent la quantité d’eau disponible en aval, ce qui génère des tensions avec les deux pays.

Les eaux salées du lac de Van, le plus grand du pays avec 1713 km², sont polluées.

Air : dans ce pays bastion de fumeurs – et cinquième producteur mondial de tabac – le Parlement a adopté en janvier 2008 une loi interdisant de fumer dans les administrations, les lieux de travail, les restaurants et les cafés.

Acteurs

Greenpeace Turquie est très active et il existe également une plateforme anti-ogm.

turquie carte
Media Query: