Tanzanie

Publié le : Last updated:

Tanzanie

Le Kilimandjaro-Tanzanie © Yann Arthus-Bertrand

Avec une population de 40 millions d’habitants, Zanzibar inclus, le pays est bordé à l’est par l’océan Indien, et à l’ouest par les grands lacs, notamment le lac Nyanza (appelé aussi lac Victoria), le plus grand d’Afrique. Au nord du pays, proche de l’Equateur, le Kilimandjaro, trône à plus de 5 800 mètres mais ses neiges qu’Hemingway croyait éternelles risquent de disparaître d’ici 2020.

Enjeux

Pollution des eaux : le Conseil national de gestion de l’environnement (NEMC) a répertorié des polluants toxiques dans la majorité des villes ne disposant pas d’installations d’épuration d’eaux usées. Dans la capitale Dar Es Salaam (3,5 millions d’habitants), seule une minorité de citadins dispose d’un approvisionnement en eau régulier ; les autres ont recours aux vendeurs d’eau. En zone rurale, des tonnes de fertilisants obsolètes se déversent dans les nappes phréatiques.

Le lac Nyanza, le plus grand d’Afrique, est malade ; il sert d’égout à trop de monde et sa faune a été bouleversée par l’introduction de la perche du Nil (lates niloticus). Un sujet abordé dans le film Le cauchemar de Darwin.

Espaces protégés : 42 000 km2 sont dédiés aux parcs nationaux, dont le Serengeti et celui du Mont Kilimandjaro.

Réchauffement : Le Kilimandjaro est de moins en moins enneigé. Le phénomène est associé au réchauffement climatique même s’il est également influencé par des mécanismes climatiques locaux sur une échelle de temps différente.

Reforestation : alors que 20 000 mpingo (un bois précieux, appelé aussi grenadille d’Afrique) sont abattus chaque année à des fins commerciales, 30 000 ont été plantés en 2004.

Pollution atmosphérique : afin de réduire les embouteillages, le centre-ville de Dar Es Salaam est, depuis 2008, interdit aux minibus transportant moins de 25 personnes.

Acteurs

La plantation des mpingo a été réalisée dans le nord du pays sous l’impulsion de Sebastian Chuwa et de son association Black wood conservation.

Dans un quartier de la capitale, dénommée Keko Mwanga B (8 000 habitants), un ruisseau est contaminé aux métaux lourds (plomb et mercure) ; des défenseurs de la communauté ont créé un Comité de protection de l’eau pour sensibiliser la population.

tanzania map
Media Query: