Singapour

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Singapour

Île au large de Singapour dans le détroit de Malacca, Singapour (1°22’N – 103°48’E).

Ancienne colonie britannique, Singapour a acquis son indépendance en 1965. L’île est grande de 697 km2, soit 7 fois Paris intra-muros, et elle abrite une population de 4,7 millions d’habitants, à 100% urbaine. 42% des résidents sont des étrangers. C’est le deuxième Etat le plus densément peuplé au monde après Monaco. Grâce à sa localisation stratégique, Singapour est l’un des Etats les plus riches de l’Asie de l’Est. Ce « dragon asiatique » a fortement développé ses activités industrielles dans la seconde moitié du XXe siècle. La cité-Etat est ainsi devenue le 4e centre financier du monde.

Enjeux

Terres. Afin de répondre au manque de terre, des projets d’aménagements sont étudiés pour agrandir l’île de 100km2 d’ici 2030. La superficie de Singapour a déjà gagné près de 100 km2 depuis l’indépendance. Le pays est un regroupement d’îles reliées artificiellement les unes aux autres, auxquels des polders ont été rattachés. Ces travaux nécessitent du sable : en provenance des pays voisins, cette importation par millions de tonnes pose de graves problèmes écologiques.

Eau. Singapour ne possède pas de réserves d’eau naturelles. Outre la construction de châteaux d’eau, le gouvernement a mis en place diverses mesures afin de sauvegarder les ressources. Seuls 12% de l’eau est perdue en fuite, contre une moyenne de 25% aux Etats-Unis. L’éducation à l’eau permet de réduire la consommation : un Singapourien consomme 155 litres d’eau par jour au lieu de 160 en France.

Déforestation. L’urbanisation galopante de Singapour a détruit le couvert végétal de l’île. Aujourd’hui, 23% des terres sont protégées en qualité de réserves naturelles. Celle de Bukit Timah accueille la dernière forêt primaire du pays.

Déchets. Le traitement et le stockage des déchets lourds pose problème car peu de terres sont disponibles. Les industries ont interdiction de brûler leurs déchets. En ce qui concerne les déchets quotidiens, toute personne qui jette des détritus au sol (papier, mégot, chewing gum), s’expose à une amende de 500 dollars de Singapour et des heures de travail correctionnel.

Acteurs

Environmental Challenge Organisation Singapore, ou ECO Singapore, veut développer un mouvement environnemental volontaire et encourage principalement les jeunes à participer aux initiatives de développement durable. Fondée en 2003, l’ONG sert aujourd’hui de Secrétariat au Réseau des Jeunes Ecologistes Asiatiques.

Singapour drapeau
carte Singapour
Media Query: