Pakistan

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

Pakistan: La vallée de Hunza, dans le nord du pays. Source: CIA

Pakistan: La vallée de Hunza, dans le nord du pays. Source: CIA

Avec 180 millions d’habitants, le Pakistan est le sixième pays le plus peuplé du monde. Sa superficie est égale à celles de la France et du Royaume-Uni combinées, soit 796 096 km². L’agriculture se pratique dans les plaines arrosées par l’Indus est ses affluents. Le Pakistan, situé entre les plaques indienne et eurasienne, a connu des tremblements de terre meurtriers: en 2005 un séisme de magnitude 7,6 a fait plus de 24.000 morts. Culminant à 8 611 mètres de hauteur, le mont K2 est le deuxième sommet du monde.

Enjeux

Pollution. Les grandes villes pakistanaises sont parmi les plus polluées du monde. Depuis 20 ans, le nombre de véhicules a été multiplié par 5. Les particules toxiques sont deux fois plus présentes que la moyenne recommandée. Autre problématique : les eaux pakistanaises sont contaminées par les déchets industriels, les résidus agricoles et les eaux usées. Dans la région de Karachi, les rejets des usines ont décimé 75% des poissons. À Gaddani, les eaux côtières sont polluées par les déchets toxiques provenant du démantèlement des navires.

Eau potable. Plus de la moitié de la population n’a pas accès à l’eau potable et seul 1% des eaux usées en zone urbaine est traité.

Déforestation. Entre 1990 et 2005, le Pakistan a perdu près de 625,000 hectares de forêts, soit un quart de son couvert végétal.

Guerre. Le Pakistan s’est doté de l’arme nucléaire. Il fait partie des 3 pays non-signataires du traité de non-prolifération nucléaire. Autre conflit : suite à l’offensive contre les Talibans, 3 millions de personnes ont fui leur maison en 2009.

Acteurs

Depuis 1994, Strengthening Participatory Organization (SPO) travaille sur les questions de gouvernance démocratique, du statut de la femme, et du développement des sociétés civiles. C’est aujourd’hui l’une des ONG les plus importantes au Pakistan : SPO a formé plus de 3000 institutions communautaires ; près de 1 500 000 personnes ont bénéficié directement de son support et un million d’autres ont été touchés indirectement.

En 1951, Abdul Sattar Edhi a mis en place un programme de protection sociale gratuit pour les Pakistanais les plus défavorisés. Il a développé entre autres des services d’urgence, des banques de sang, des centres contre l’addiction et la prise en charge des handicapés et des démunis. Depuis ses débuts, la Fondation Edhi a formé 40 000 infirmières ; 20 000 bébés abandonnés et 50 000 orphelins ont été sauvés.

carte Pakistan
Media Query: