Mongolie

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Mongolie

Parc de Gurvansaïkhan – Région d’Omnögov – Mongolie © Yann Arthus-Bertrand

Le territoire de la Mongolie couvre 1,5 million de km². Le nord et l’est du pays abritent des chaînes de montagnes avec une couverture forestière abondante : sur ce plateau montagneux, 80 % des espaces dépassent 1 000 m d’altitude. Le sud est dominé par le désert de Gobi. Le pays comprend aussi de nombreux lacs salés et le plus vaste lac d’eau douce, Khövsgöl Nuur, contient 2 % des réserves de la planète. Le reste du territoire est recouvert de prairies, pâturages favoris du cheval de Prjevalski, rendu célèbre par Gengis Kh?n. Le pays dispose d’importants gisements miniers : cuivre, charbon, molybdène, étain, tungstène. Avec 1,6 hab/km², la Mongolie a la plus faible densité de population du monde ; sur les 3 millions d’habitants, un tiers sont encore nomades et un autre tiers vit dans la capitale, Oulan-Bator.

Enjeux

Changement climatique : les nomades sont désormais contraints à une transhumance sur des milliers de kilomètres et leur cheptel s’appauvrit par manque de pâturages.

Pollution : l’exploitation des gisements d’uranium et d’or entraîne l’assèchement de nombreuses rivières :plus de 30 affluents de l’Onggi, l’un des plus grands fleuves, ont tari car l’extraction des minéraux utilise d’énormes volumes d’eau sous haute pression. A cela s’ajoutent le manque de réglementation et la non remise en état des mines.

Energies : pour expérimenter la transformation du charbon en pétrole (un procédé des plus polluants et des plus énergivores), les Chinois prévoient d’extraire des millions de tonnes de charbon à l’usine d’Erdos.

Dénucléarisation : depuis 1998, le territoire s’est doté du statut officiel de ‘zone exempte d’armes nucléaires’ et reconnu comme tel par l’Assemblée générale de l’ONU.

Désert de Gobi : une grande muraille verte, en cours de plantation sur 3 000 km dans le plus vaste désert d’Asie, vise à contrer l’avancée du désert et les tempêtes de sable.

Acteurs

Green Gobi est un organisme proche de Greenpeace qui tente de sensibiliser la population mongole aux problèmes environnementaux.

Le Mouvement Onggi River (ORM) est une organisation populaire, co-fondée par Tsetsegee Munkhbayar en 2001 pour protéger et restaurer la rivière Onggi. Son travail a conduit à la formation d’une coalition pour la protection de la nature, qui rassemble 11 mouvements de défense des fleuves et rivières. Grâce à son travail, le Parlement mongol a adopté dès 2006 une loi sur les minéraux, censée réglementer l’exploitation minière et protéger les cours d’eau. Mais le forum asiatique du développement des droits humains considère que ces mesures ne sont pas respectées.

mongolie
mongolie
Media Query: