Saint-Christophe-et-Niévès

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

SAINT KITTS AND NEVIS, Basseterre – AFP PHOTO/Greg WOOD

La fédération de Saint-Christophe-(Saint Kitts) et-Niévès (ou Nevis), qui compte 40 000 habitants sur 260 km², est composée de deux îles dans les Caraïbes séparées par un canal de 3,2 km (les Narrows). L’île de Saint-Christophe, la plus grande (168 km²) – ‘île fertile’ selon les Indiens Carib, premiers habitants pré-colombiens – est montagneuse ; son sommet le plus élevé est celui du Mont Liamuiga, un volcan aujourd’hui endormi. Basseterre est la capitale de Saint-Christophe. C’est là que fut signé en juin 1981 l’acte de naissance de l’Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO).

Enjeux

Ecotourisme : avec des forêts tropicales, des côtes rocheuses et des récifs de corail, cet espace non envahi par le tourisme de masse est un haut lieu de l’écotourisme, et depuis le XIX siècle, une destination pour les cures thermales. Mais, puisque 80 % de la côte est propriété privée, les risques de destruction des habitats naturels sont réels ; des espèces invasives ont déjà été introduites par les hôteliers et les bateaux de croisière participent à la dégradation du corail. L’érosion des ghauts (petites vallées caraïbes) pose un sérieux problème pour le tourisme.

Biodiversité : les descendants des singes verts, introduits au pays par les pionniers français il y a 300 ans, ne se retrouvent qu’à Saint-Kitts et en Barbade, mais ont désormais le statut de « peste » ravageant les cultures de canne à sucre.

Climat : directement exposées aux cyclones, l’environnement et l’économie (notamment les cultures de canne à sucre) ont subi les effets dévastateurs de Hugo (1989), Luis et Marilyn (1995), Georges {1998}, José et Lenny (1999).

Protection des cétacés et pêche : la « Déclaration de St Kitts et Nevis », connue au sein de la Commission Baleinière Internationale (CBI), a pour origine une proposition du Japon soumise lors d’une réunion de la CBI à Frigate Bay en 2006 (à la place de La Rochelle). Au grand dam de certaines ONG dont WWF, le bien-fondé de l’interdiction de la chasse à la baleine de 1986 a été remis en question par certains pays qui estiment que les populations de baleines seraient responsables du déclin mondial de la pêche.

Acteurs

L’Organisation of Eastern Caribbean States (OECS) est une organisation de consultation, de coopération et d’action concertée entre 6 pays (anciennes colonies britanniques) et 3 dépendances (sous souveraineté britannique) répartis sur les petites Antilles ; elle se concentre sur le commerce, le transport, le tourisme durable et la gestion des catastrophes naturelles. Elle supervise une unité pour l’environnement et le développement durable (Environment and Sustainable Development Unit, ESDU), basée à Sainte-Lucie.

La Nevis historical and conservation society est une ONG créé en 1980 pour sauvegarder la spécificité culturelle, historique et naturelle de l’ile de Niévès. Ses volontaires font des relevés périodiques depuis 1988 pour déterminer le degré d’érosion des côtes ; ces informations sont ensuite transmises aux autotités locales et à l’UNESCO

La St Kitts Foundation, en partenariat avec Auberge Resorts et l’Ocean Foundation se dédie à la préservation de l’environnement du littoral de St-Kitts et soutient des programmes socio-économiques au service de la communauté.

Media Query: