République démocratique du Congo (Congo-Kinshasa)

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 2 minutes  

République démocratique du Congo

Goma – République démocratique du Congo – une chaîne de volcans délimite le Virunga National Park. © AFP – photo Riccardo Gangale

Situé au cœur de l’Afrique, à cheval sur l’Equateur, la RDC s’étend sur 2 345 410 km² (cinq fois la France). Ce territoire de 64 millions d’habitants est drainé par le plus XX large fleuve d’Afrique, le fleuve Congo(4 640 km). Avec 125 millions d’hectares, la superficie forestière de la RDC représente 52 % du territoire national, mais aussi 47 % des forêts tropicales africaines et 68 % des forêts du Bassin du Congo, le deuxième poumon de la planète (après l’Amazonie). Le sous-sol congolais, véritable ‘scandale géologique’, regorge de ressources naturelles.

Enjeux

Industrie minière : au coltan, dont est extrait le métal tantale pour les appareils électroniques, font écho les dégâts sur le site de Shinkolobwe, mine d’uranium officiellement fermée depuis 1960 ; non loin de Lumumbashi, des tonnes de minerais de cuivre riches en uranium ont atterri dans la rivière Mura.

Dépollution des sols : l’est du pays est encore miné. Sur une surface de 153 000 km2 dans les provinces du Katanga, du Sud-Kivu et de Maniema, l’ONG DanChurchAid a découvert 171 zones minées et 583 autres sites infestés d’engins non explosés.

Déforestation : les arbres sont abattus pour alimenter les citadins en bois de chauffage et exportés – le pays exporte 200 000 m3 de bois par an, en particulier vers l’Europe.

Espaces protégés : le parc national des Virunga, créé en 1925, limitrophe de l’Ouganda et du Rwanda, figure au patrimoine mondial de l’Unesco ; il est mondialement connu car c’est là que vit le bonobo, l’okapi et que survivent près de 700 gorilles de montagne. Un peu plus d’un millier d’hippopotames y survit, même si leur nombre a chuté dramatiquement. Expulsés des terres sur lequel a été créé le parc national de Kahuzi Biega (PNKB), où ils vivaient, les pygmées vivent dans la pauvreté et sont victimes de discrimination.

Acteurs

Vu l’importance du pays, de nombreuses ONG internationales y déploient leurs efforts. Le plus connu est sans doute l’Institut Jane Goodall. Mais il faut également compter WildlifeDirect , World Rainforest Movement. Citons également l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

rdc carte
Media Query: