Liberia

Publié le : Last updated:

Temps de lecture : 3 minutes  

Libéria

Monrovia – Libéria septembre 2005 © AFP photo Olivier LABAN-MATTEI

Ce territoire de 111 370 km², qui compte 3,6 millions d’habitants, est la plus ancienne république africaine indépendante (1847). Sa capitale (1 million d’habitants) se nomme Monrovia en hommage au président américain, James Monroe, qui s’était mobilisé pour le retour des esclaves vers l’Afrique. Quinze ans de guerre civile (1989-2003), avec 250 000 morts, un million d’anciens combattants et des enfants-soldats qui ont subi des séquelles psychologiques, ont réduit à néant les infrastructures et l’économie nationale, aujourd’hui en pleine reconstruction. Pour la plupart fait de plateaux et de basses montagnes (a l’est), le pays est connu pour ses minerais de fer dans le Mont Nimba et à la frontière de la Sierra Leone. Premier producteur africain de caoutchouc, lequel représente encore 90 % des exportations.

Enjeux

Changement climatique : une invasion de chenilles du genre légionnaire africain Spodoptera, dont la reproduction s’accroît avec les perturbations climatiques, constitue depuis janvier 2009 une menace nouvelle sur les plans sanitaire, agricole et environnemental.

Caoutchouc : la collecte de l’hévéa, qui sert à la fabrication de pneumatiques pour l’industrie automobile, demeure l’une des principales sources de devises. La plus vaste plantation au monde (48 000 ha) est détenue par la multinationale japonaise, Bridgestone. Mais l’agrandissement des plantations ne fait pas l’unanimité.

Déforestation : le commerce du bois serait lié à celui des armements et au financement des conflits locaux. Les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies contre l’industrie du bois ont été levées depuis 2006, mais le taux de déforestation, qui n`était que de 0,5 % il y a 20 ans, a atteint 2 % aujourd’hui (2008-2009). La Chine devance la France en tant que plus gros importateur des grumes libériennes.

Espaces protégées : le Parc national Sapo, créé en 1983, abrite une zone de forêt tropicale humide primaire qui, de par son étendue (1 800 km²) est la deuxième de la sous-région Afrique de l’Ouest, juste après le Parc national de Taï en Côte d’Ivoire voisine ; c’est le seul endroit du monde où l’on peut trouver des populations d’hippopotames pygmées.

Acteurs

Agence nationale chargée de la protection de l`environnement

L’Autorité pour le développement de la forêt: FDA

L’ONG Coalition for Liberia rend compte du déboisement illégal dans son rapport disponible sur :

L’Institut du développement durable à Monrovia: Son directeur a reçu en 2006 le Prix Goldman, l’équivalent du Prix Nobel pour l’environnement. Les informations sur l’utilisation des bénéfices de l’abattage des forêts qui ont servi à l’ancien Président, Charles Taylor, pour entretenir la guerre civile expliquent cette récompense.

The Society for Conservation of Nature in Liberia

Le Réseau des femmes du fleuve Mano pour la paix

Media Query: